Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To share an article on social media…

PEP-Web Tip of the Day

If you find an article or content on PEP-Web interesting, you can share it with others using the Social Media Button at the bottom of every page.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Ogden, T.H. (2008). PARLER-RÊVER. L'Année Psychanal. Int., 2008:117-131.

(2008). L'Année Psychanalytique Internationale, 2008:117-131

PARLER-RÊVER Language Translation

Thomas H. Ogden

Un grand nombre de patients sont incapables de se laisser aller à rêver en séance, que ce soit sous la forme de la libre association ou sous toute autre forme. L'auteur de cet article a mis en évidence dans son travail avec ce type de patients un processus qu'il désigne du terme de parler-rêver, processus grâce auquel les patients en question ont pu commencer à rêver d'une expérience demeurée jusqu'alors inrêvable. De prime abord, le parler-rêver peut ne pas sembler être de nature analytique dans la mesure où il revêt l'apparence d'une conversation sur des sujets divers, tels que livres, films, étymologie, base-ball, le goût du chocolat, la structure de la lumière, etc. L'auteur présente deux exemples cliniques détaillés extraits du travail analytique avec des patients très limités dans leur capacité de rêver en séance. Dans le premier exemple clinique, le parler-rêver, servant de levier à une activité de pensée dans le cadre de la relation analytique, a permis à la patiente de rêver pour la première fois d'une double expérience (ayant trait à ellemême, mais aussi dans une certaine mesure à son père) qui était demeurée jusque-là impensable et inrêvable. Le second exemple illustre la façon dont le parler-rêver en tant qu'expérience émotionnelle a permis au patient de rêver de soi comme existant et de sortir de l'ombre où il s'était maintenu. L'analyste, tout en s'engageant aux côtés du patient dans ce processus, doit demeurer extrêmement vigilant quant au fait de maintenir en permanence la différence entre le rôle du patient et celui de l'analyste, de ne jamais perdre de vue l'objectif thérapeutique de l'analyse et enfin de donner au patient la possibilité de se rêver existant (et non de devenir l'objet du rêve de l'analyste).

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2020, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.