Login
Robertson, B.M. (2007). Fiction et Vérité en Psychanalyse: Une Vision Différente Mais Complémentaire. Canadian J. Psychoanal., 15:156-168.

Welcome to PEP Web!

Viewing the full text of this document requires a subscription to PEP Web.

If you are coming in from a university from a registered IP address or secure referral page you should not need to log in. Contact your university librarian in the event of problems.

If you have a personal subscription on your own account or through a Society or Institute please put your username and password in the box below. Any difficulties should be reported to your group administrator.

Username:
Password:

Can't remember your username and/or password? If you have forgotten your username and/or password please click here and log in to the PaDS database. Once there you need to fill in your email address (this must be the email address that PEP has on record for you) and click "Send." Your username and password will be sent to this email address within a few minutes. If this does not work for you please contact your group organizer.

Athens or federation user? Login here.

Not already a subscriber? Order a subscription today.

(2007). Canadian Journal of Psychoanalysis, 15:156-168

Fiction et Vérité en Psychanalyse: Une Vision Différente Mais Complémentaire

Brian M. Robertson Author Information

Dans son article, Hélène David nous livre ses réflexions sur l'avenir de la psychanalyse comme méthode, comme pratique et comme théorie. Deux publications récentes, Fiction et vérité freudiennes, de Laurence Kahn, et le numéro spécial de la Revue canadienne de psychanalyse sur la recherche paru à l'automne 2004 et dirigé par Chris Perry et moi-même, lui ont inspiré ces réflexions qui l'ont amenée à conclure qu'il existe des « psychanalyses » très différentes parmi les psychanalystes et que le fossé entre les différentes versions de la psychanalyse s'élargit.

Manifestement, Mme David croit que Laurence Kahn et elle-même évoluent dans un univers psychanalytique radicalement opposé à celui oò je me trouve, du moins lorsque je souligne l'importance de la recherche empirique en psychanalyse ou que j'agis comme rédacteur en chef de ce numéro de la Revue sur la recherche. C'est là qu'apparaît notre première divergence d'opinions. Je ne me considère pas comme faisant partie d'une espèce psychanalytique différente de Kahn, Moscovici, Scarfone, ou même Hélène David, même si nous avons des points de vue très différents sur plusieurs questions. J'élaborerai ici mes propres réflexions à partir de ce thème en réagissant à cet article.

Je commencerai par revenir sur certaines idées qui lui sont visiblement chères. Elle cite Scarfone (2004), en abondant dans le même sens, en ces termes:

—————————————

1 Je désire remercier Hélène David d'avoir généreusement autorisé la Revue canadienne de psychanalyse à reproduire son article qui a d'abord paru dans le Bulletin de la Société, ainsi que la rédactrice en chef du Bulletin, Louise Larose-Cuddihy.

- 156 -

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2014, Psychoanalytic Electronic Publishing. Help | About | Download PEP Bibliography | Report a Problem

WARNING! This text is printed for the personal use of the subscriber to PEP Web and is copyright to the Journal in which it originally appeared. It is illegal to copy, distribute or circulate it in any form whatsoever.