Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To download the bibliographic list of all PEP-Web content…

PEP-Web Tip of the Day

Did you know that you can download a bibliography of all content available on PEP Web to import to Endnote, Refer, or other bibliography manager? Just click on the link found at the bottom of the webpage. You can import into any UTF-8 (Unicode) compatible software which can import data in “Refer” format. You can get a free trial of one such program, Endnote, by clicking here.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Alsteens, A. (1991). Léon Chertok et Isabelle Stengers, L'hypnose, blessure narcissique, éd. Delagrange, 1990, 61 pp.. Rev. Belg Psychanal., 19:97.

(1991). Revue Belge de Psychanalyse, 19:97

NOTES DE LECTURE

Léon Chertok et Isabelle Stengers, L'hypnose, blessure narcissique, éd. Delagrange, 1990, 61 pp.

André Alsteens

Le titre m'avait interpellé, et il est peut-être vrai, à la réflexion, que l'hypnose peut chatouiller notre narcissisme. Mais Freud l'a délaissée en raison de certains inconvénients d'ordre thérapeutique. Les auteurs cherchent à la réhabiliter, invoquant en particulier F. Roustang.

L'hypnose aurait fait l'objet d'une répression de la part de Freud et de ses disciples. De cette manière, la psychanalyse souffrirait à leurs yeux d'un manque de scientificité. Qui plus est, elle rencontrerait l'échec et se refuserait au questionnement.

Le propos sur l'hypnose m'intéresse, mais plusieurs points m'ont étonné. L'intérêt pour le côté scientifique des choses n'est guère une préoccupation analytique. Penser dès lors que l'hypnose fut abandonnée pour des raisons “expérimentales” me paraît relever davantage des préoccupations des auteurs que de celles des analystes. En outre, l'image donnée de la psychanalyse s'avère plutôt unilatérale, et ne semble guère tenir compte de l'implication personnelle toujours présente dès le début, même s'il est vrai qu'elle se voit de plus en plus clairement théorisée. Enfin pourquoi faudrait-il choisir, et si l'hypnose mérite qu'on s'y attarde, pourquoi donc l'opposer à ce point à l'analyse?

Il est difficile d'en dire plus, à la lecture de ce bref écrit, d'autant que les auteurs évoquent une publication, plus circonstanciée sans doute : “Le coeur et la raison. L'hypnose en question de Lavoisier à Lacan” (Payot, 1989).

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2020, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.