Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To see translations of Freud SE or GW…

PEP-Web Tip of the Day

When you hover your mouse over a paragraph of the Standard Edition (SE) long enough, the corresponding text from Gesammelte Werke slides from the bottom of the PEP-Web window, and vice versa.

If the slide up window bothers you, you can turn it off by checking the box “Turn off Translations” in the slide-up. But if you’ve turned it off, how do you turn it back on? The option to turn off the translations only is effective for the current session (it uses a stored cookie in your browser). So the easiest way to turn it back on again is to close your browser (all open windows), and reopen it.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Godfrind, J. (1994). Figures du traumatique. Rev. Belg Psychanal., 25:37-42.

(1994). Revue Belge de Psychanalyse, 25:37-42

Figures du traumatique

Jacqueline Godfrind

Interroger systématiquement un concept laisse une impression étrange : celle de sentir vaciller des repères qu'on croyait confusément solides, celle de mettre en question l'utilisation automatique qu'on faisait dudit concept, celle, plus perturbante encore, de ne plus savoir de quoi on parle… Lendemains de colloques, de congrès, de symposium qui demandent un temps de sédimentation avant la récupération de la notion, enrichie des apports glanés au gré des exposés.

Sans doute, cette déstabilisation transitoire est-elle plus sollicitante encore quand, comme ce fut le cas pour notre colloque consacré au traumatique, le concept revisité appartient aux fondements de la psychanalyse; qui plus est, son évolution scanda des moments de révisions épistémologiques parfois déchirantes pour Freud lui-même. Les deux excellents exposés théoriques qu'il nous fut donné d'entendre, ceux de N. Minazio et J. Deiaunoy, ont commenté, chacun à leur manière, une des interrogations que le concept de traumatisme ne cesse de poser à la pensée psychanalytique : l'impact traumatique sur les troubles psychiques est-il d'origine externe ou interne? Quelle est la place, dans sa théorisation, qui revient à la réalité matérielle et à la réalité psychique? La neurotica mettait l'accent sur la “réalité de la séduction”; la “réalité psychique” envisagée par Freud après l'abandon de la neurotica initie le rôle traumatique des désirs et des fantasmes; dernier chaînon de la pensée freudienne, le retour à la “mère séductrice” (Nouvelles Conférences - L'Abrégé) redonne tout son poids à la réalité.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2020, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.