Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To see translations of Freud SE or GW…

PEP-Web Tip of the Day

When you hover your mouse over a paragraph of the Standard Edition (SE) long enough, the corresponding text from Gesammelte Werke slides from the bottom of the PEP-Web window, and vice versa.

If the slide up window bothers you, you can turn it off by checking the box “Turn off Translations” in the slide-up. But if you’ve turned it off, how do you turn it back on? The option to turn off the translations only is effective for the current session (it uses a stored cookie in your browser). So the easiest way to turn it back on again is to close your browser (all open windows), and reopen it.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Fraschina, B. (1995). L'Espace et l'Autre: de rétendue comme élément dela rencontre. Rev. Belg Psychanal., 26:19-39.

(1995). Revue Belge de Psychanalyse, 26:19-39

L'Espace et l'Autre: de rétendue comme élément dela rencontre

Bruno Fraschina

“L'espace est la forme de la puissance des hommes, le temps est la forme de leur impuissance”.

J. d'ORMESSON 1990

1. LA PSYCHE ET L'ETENDUE

De la figuration comme “exigence”

Peut-on concevoir une rencontre, un échange, autrement que dans un moment d'intensité et d'étendue.

Peut-on concevoir une évocation autrement que procédant, aussi pauvre ou aussi abstraite soit-elle, d'une figuration interne en tension d'existence espérant trouver chez l'Autre une reconnaissance qu'elle que soit la forme que prenne cette dernière.

Et me voilà parlant de “rencontre” : donc de son “lieu”, de son “temps” et de sa “force” ! A la suite de FREUD, c'est bien en s'obstinant à fixer quelque chose du lieu et du temps qu'en psychanalystes nous espérons, au creuset de la cure et des échanges singuliers qu'elle concentre et amplifie, permettre et supporter, avec chacun de nos analysants, le déploiement et l'apaisement de forces en errance et en souffrance de rencontres manquées.

S'il est vrai, comme nous le rappelle P.L. ASSOUN (1981), que dans la genèse de sa réflexion psychanalytique, FREUD a commencé par être préoccupé par la question de la dimension économique dont on sait, par exemple, toute l'importance dans “l'Esquisse” de 1895 (a), récurremment, au moment de sa maturité épistémologique de 1915, dans son essai métapsychologique sur “L'Inconscient, il nous indiquera clairement ce que sont devenus pour lui l'ordre, la prévalence, l'articulation nécessaire et l'indissociabilité des points de vue de sa recherche, à savoir : d'abord une théorie des lieux : la Topique, ensuite une théorie des forces : la Dynamique, auxquelles doit s'ajouter enfin une Théorie de l'énergie : l'Economique.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2019, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.