Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: Downloads should look similar to the originals…

PEP-Web Tip of the Day

Downloadable content in PDF and ePUB was designed to be read in a similar format to the original articles.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Billeter, J. Matot, J. (2016). Contre François Jullien, Editions Allia, Paris, 2014Leçons sur Tchouang-tseu, éditions Allia, Paris, 2014. Rev. Belg Psychanal., 69(2):133-134.
   

(2016). Revue Belge de Psychanalyse, 69(2):133-134

Contre François Jullien, Editions Allia, Paris, 2014Leçons sur Tchouang-tseu, éditions Allia, Paris, 2014

Review by:
Jean-François Billeter

Jean-Paul Matot

Dans le petit monde des sinologues, Jullien est très controversé. Dans son essai intitulé Contre François Jullien, le sinologue suisse Jean-François Billeter critique le parti pris de Jullien de fonder tout son travail sur « le mythe de l'altérité de la Chine ». Ce mythe remonte, dans ses versions européennes, aux Jésuites, lesquels, dès le début du 18e siècle, ont diffusé en Europe une vision de la Chine qui était celle du pouvoir impérial sur lequel ils comptaient pour leur entreprise d'évangélisation. Si ce pouvoir impérial, fondé en 221 avant J.-C., a perduré jusqu'au début du 20e siècle, c'est, affirme Billeter, parce que les Empereurs et les classes dirigeantes ont réussi à imposer l'idée que l'ordre impérial était un ordre naturel, conforme aux lois de l'Univers, dès l'origine et pour toujours. Depuis l'écroulement de l'Empire en 1911, différents courants de pensée s'affrontent en Chine autour de la question du rapport à la tradition impériale et de ses conséquences politiques. Billeter situe dès lors F. Jullien dans le camp des intellectuels « comparatistes », en lui reprochant d'avoir occulté la position partisane qui est la sienne, d'avoir repris les idées de certains auteurs chinois classiques en les présentant de manière arbitraire comme « pensée des lettrés »; et d'avoir, de même, réduit la pluralité des pensées philosophiques européennes à la pensée grecque pour mieux l'opposer à une « pensée chinoise », en faisant l'impasse sur l'influence exercée par les différents contextes historiques nationaux.

[This is a summary or excerpt from the full text of the article. PEP-Web provides full-text search of the complete articles for current and archive content, but only the abstracts are displayed for current content, due to contractual obligations with the journal publishers. For details on how to read the full text of 2016 and more current articles see the publishers official website here.]

Copyright © 2020, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.