Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To access the PEP-Web Facebook page…

PEP-Web Tip of the Day

PEP-Web has a Facebook page! You can access it by clicking here.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Freud, A. (1965). A la mémoire de Marie Bonaparte. Rev. fr. psychanal., 29(1):1-2.

(1965). Revue française de psychanalyse, 29(1):1-2

HOMMAGE A MARIE BONAPARTE

A la mémoire de Marie Bonaparte

Anna Freud

M'est-il permis de dire à quel point je regrette de ne pas assister à cette réunion dédiée à la mémoire de notre collègue et amie la princesse Marie Bonaparte.

Le programme de cette journée qui lui a été consacrée nous montre qu'on reconnaît pleinement le rôle qu'elle a joué dans la science de la psychanalyse et dans le mouvement psychanalytique. Elle a travaillé dans le champ de l'analyse clinique, théorique et appliquée. Elle a traduit, enseigné, elle a été analyste didactique et thérapeutique. Elle a fondé un Institut. Elle a participé sans lassitude à nos congrès ainsi qu'à l'organisation de l'International Psychoanalytic Association. Il ne reste pas grand-chose que je puisse ajouter à son actif.

Je désire cependant insister sur quelques autres points. Marie Bonaparte acceptait d'être un membre ordinaire de notre société psychanalytique, de prendre place parmi ceux qui travaillent, d'accomplir pendant bien des années la tâche quotidienne de l'analyse, et elle en était fière. Malgré cela, elle est restée un personnage extraordinaire, unique, remarquable entre tous.

Brillamment douée, elle éclipsait ses contemporains par la force d'une personnalité généreuse et énergique.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2020, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.