Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To copy parts of an article…

PEP-Web Tip of the Day

To copy a phrase, paragraph, or large section of an article, highlight the text with the mouse and press Ctrl + C. Then to paste it, go to your text editor and press Ctrl + V.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Maître, J. (2001). Anorexies religieuses. Anorexie mentale. Rev. fr. psychanal., 65(5):1551-1560.
  

(2001). Revue française de psychanalyse, 65(5):1551-1560

Anorexies religieuses. Anorexie mentale

Jacques Maître

En français, l'expression « anorexie mentale » évoque bien un syndrome dont l'origine serait fondamentalement psychique. Dans les recherches médicales sur son étiologie, l'invocation de la biologie est momentanément passée de mode. L'échec des explications organicistes (notamment endocriniennes) va de pair avec les moyens mis en œuvre dans les thérapies courantes ; celles-ci combattent les carences nutritionnelles au niveau des symptômes alimentaires quand des troubles métaboliques deviennent menaçants, mais la « maladie » elle-même est considérée comme relevant de traitements psychologiques ou de cures analytiques. Elle est devenue l'exemple typique d'un syndrome lié aux processus culturels, comme en témoignent de nombreux articles publiés dans des revues telles que l'International Journal of Eating Diseases. On note surtout que la géographie de l'anorexie se limite aux pays industrialisés et aux franges les plus occidentalisées de certains autres pays.

Assez curieusement, cette distanciation n'empêche pas une clôture de l'horizon : nous voyons la profondeur diachronique disparaître avec la fascination exercée par un fait social d'apparition très récente ; l'idéal médiatique d'une silhouette féminine extrêmement mince est devenu sous le nom de weight phobia un critère pathognomonique dans la définition de l'anorexie mentale. Cette nosologie va pourtant au rebours de la diversité historiquement attestée dans le champ des motivations alléguées par les patientes depuis quelque 120 à 140 ans que le corps médical a défini le syndrome ; le paradoxe apparaît encore plus manifeste quand on évoque des anorexies tissées sur la trame d'un discours mystique.

En effet, les investigations sur les cas les plus anciennement attestés convergent avec les études menées par les historiens de la spiritualité dans le champ de la mystique médiévale, notamment le cas emblématique de sainte Catherine de Sienne († 1380), morte d'inanition volontaire vers 33 ans.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2020, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.