Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To quickly return to the issue’s Table of Contents from an article…

PEP-Web Tip of the Day

You can go back to to the issue’s Table of Contents in one click by clicking on the article title in the article view. What’s more, it will take you to the specific place in the TOC where the article appears.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

De Masi, F. (2005). PSYCHODYNAMIQUE DE L'ATTAQUE DE PANIQUE: UNE INTÉGRATION UTILE DE LA PSYCHANALYSE ET DES NEUROSCIENCES. L'Année Psychanal. Int., 2005:153-177.

(2005). L'Année Psychanalytique Internationale, 2005:153-177

PSYCHODYNAMIQUE DE L'ATTAQUE DE PANIQUE: UNE INTÉGRATION UTILE DE LA PSYCHANALYSE ET DES NEUROSCIENCES Language Translation

Franco De Masi

L'article essaie d'expliquer, à la lumière de certaines considérations psychanalytiques et neuroscientifiques, l'aspect répétitif des attaques de panique. Freud considérait l'attaque de panique comme une «névrose actuelle» qui n'impliquait pas de processus conflictuel. Des données neuroscientifiques récentes indiquent que certaines réactions psychosomatiques, mises en route par une situation de danger, dépendent de circuits primitifs de la peur (incluant l'amygdale) qui sont carac-térisés par leur rapidité et le manque de précision de leurs réponses. Ces circuits peuvent ainsi être activés par des stimuli inoffensifs perçus de façon erronée comme dangereux. La terreur trauma-tique est stockée dans la mémoire implicite et peut être déclenchée par un réflexe conditioné lié à une situation antérieure de danger. Dans l'attaque de panique, l'événement traumatique est créé par l'imagination, et cette construction (un micro-délire), bîtie dans la solitude et l'anxiété, a un pou-voir identique à celui d'un traumatisme réel. Un court-circuit psychosomatique entre corps et psyché, au sein duquel la terreur renforce les réactions somatiques et la construction psychique, est alors établi. II est donc important de mettre en lumière ces constructions de façon à les analyser et à les transformer. Dans la seconde partie de l'article, l'auteur passe en revue les principales théories psychanalytiques concernant les attaques de panique en soulignant comment, selon lui, l'attaque de panique est la conséquence de la rupture, à différents niveaux, de l'organisation défensive et peut apparaître lors de périodes de crise existentielle. Deux patients souffrant d'un trouble de l'identité sont présentés. Les différentes organisations et niveaux (biologique, neuroscientifique, associatif, traumatique) de l'attaque de panique déterminent des approches thérapeutiques diverses (pharma-cologique, cognitive et psychanalytique). Alors que le traitement psychopharmacologique a pour but de réduire la réaction neurovégétative et que la méthode cognitive tente de corriger les processus associatifs et perceptifs des signaux de peur, la thérapie psychanalytique constitue à la fois un moyen spécifique de libérer les patients de leurs attaques de panique et le chemin indispensable vers leur maturation émotionnelle.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2020, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.