Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To review an author’s works published in PEP-Web…

PEP-Web Tip of the Day

The Author Section is a useful way to review an author’s works published in PEP-Web. It is ordered alphabetically by the Author’s surname. After clicking the matching letter, search for the author’s full name.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Morel, F. (1922). Applied Psycho-Analysis: Goblet d'Alviella. L'Initiation, institution sociale, magique et religieuse. Revue de l'hist. des Religions, T. LXXXI, No 1, janv., févr., Paris, 1920.. Int. J. Psycho-Anal., 3:490-491.
Psychoanalytic Electronic Publishing: Applied Psycho-Analysis: Goblet d'Alviella. L'Initiation, institution sociale, magique et religieuse. Revue de l'hist. des Religions, T. LXXXI, No 1, janv., févr., Paris, 1920.

(1922). International Journal of Psycho-Analysis, 3:490-491

Applied Psycho-Analysis: Goblet d'Alviella. L'Initiation, institution sociale, magique et religieuse. Revue de l'hist. des Religions, T. LXXXI, No 1, janv., févr., Paris, 1920.

Ferdinand Morel

L'auteur de cet important article commence par indiquer que dans toutes les sociétés rudimentaires, les individus du même âge, ayant les mêmes intérêts, les mêmes gôuts, les mêmes occupations, ont une tendance à se grouper en sociétés particulières au sein de la société générale. Ce sont comme autant de classes juxtaposées qui comprennent respectivement les impubères, les adultes, les célibataires, les hommes mariés, les femmes dans leurs diverses conditions physiologiques, les groupes totémiques, clans, phratries, les étrangers et même les morts.

Or tout passage de l'une de ces classes à une autre est accompagné par une modification dans la forme ou la nature des influences surhumaines avec lesquelles l'individu se trouve en rapport. D'autre part en pénétrant dans la nouvelle société, les étrangers risquent d'y apporter les effluves magiques et contagieuses de leur ancien milieu. Il faudra donc à la fois les purifier, les agréger et les instruire. Tel est le triple objet de l'Initiation.

L'auteur croit constater que l'élément magique du début disparaît peu à peu, en devenant plus religieux, plus moral et enfin plus simplement social. Quand la croyance à l'efficacité de la magie commence à disparaître, ou quand les cultes publics gagnent en importance, il arrive que les sociétés secrètes deviennent graduellement de simples clubs, d'où tout élément mystique a disparuo.

Quant au rite de l'Initiation lui-même il comporte entre autre: (1) Une série de formalités qui relâchent et dissolvent les liens du néophyte avec son milieu antérieur. (2) Une autre série de formalités

- 490 -

qui l'agrègent au monde surhumain. (3) Une exhibition d'objets sacrés, ainsi que des instructions relatives à leur nature ou leur destination. (4) Des rites de retour ou de réintégration qui signalent la rentrée de l'initié dans le monde profane.

Ces rites, surtout ceux des trois premières catégories se rencontrent dans toutes les initiations, aussi bien chez les sauvages que chez les civilisés.

Comment agissent ces rites sur la personne du néophyte?

(1) Par une production d'influences mystiques qui modifient sa nature spirituelle et même physique. (2) Il y a substitution, voire superposition d'une âme nouvelle qui descend du monde des esprits (Frazer). (3) Par une application plus accentuée de l'idée de régénération, l'initié repasse à l'état d'embryon.

En ce qui concerne ce dernier aspect, fort important, de l'initiation, l'auteur cite un certain nombre de références très significatives. Chez les Nosairis du Liban, l'initiation était assimilée à un enfantement; le néophyte s'appelait foetus. En Egypte le Pharaon qu'on sacrait solennellement (assimilation à Osiris) devait s'envelopper dans la peau d'un animal intitulée 'la peau berceau'. En Inde le jeune Brahmane, au cours de son initiation, devait assumer l'attitude d'un embryon, en se plaçant sur une peau d'antilope noire qui représentait la matrice. Ensuite il était qualifié de deux fois né.

Cette mort en vue d'obtenir la grâce d'une nouvelle naissance est du reste nettement indiquée dans la cérémonie de 'Profession des voeux' chez les Bénédictins. Elle est une vraie initiation, avec l'obligation du secret en moins. Le novice s'étend sur le sol entre quatre cierges. On le couvre du drap mortuaire; l'assistance entonne sur lui le miserere; puis il se reléve, embrasse tous les assistants et s'en va communier entre les mains de l'Abbé.

Dans l'initiation enfin le badigeonage joue un rôle. Il est le rite proprement de la séparation, et il comprend également des mutilations (circoncision, extirpation d'une dent, ablation d'une phalange, etc.).

L'agrégation au nouveau milieu comprend souvent l'application d'un nouveau nom, lequel est souvent accompagné de l'emploi d'une nouvelle langue, formée soit d'expressions et de tournures archaîques, soit de mots usuels qui empruntent une nouvelle intonation.

- 491 -

Article Citation

Morel, F. (1922). Applied Psycho-Analysis. Int. J. Psycho-Anal., 3:490-491

Copyright © 2021, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.