Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To zoom in or out on PEP-Web…

PEP-Web Tip of the Day

Are you having difficulty reading an article due its font size? In order to make the content on PEP-Web larger (zoom in), press Ctrl (on Windows) or ⌘Command (on the Mac) and the plus sign (+). Press Ctrl (on Windows) or ⌘Command (on the Mac) and the minus sign (-) to make the content smaller (zoom out). To go back to 100% size (normal size), press Ctrl (⌘Command on the Mac) + 0 (the number 0).

Another way on Windows: Hold the Ctrl key and scroll the mouse wheel up or down to zoom in and out (respectively) of the webpage. Laptop users may use two fingers and separate them or bring them together while pressing the mouse track pad.

Safari users: You can also improve the readability of you browser when using Safari, with the Reader Mode: Go to PEP-Web. Right-click the URL box and select Settings for This Website, or go to Safari > Settings for This Website. A large pop-up will appear underneath the URL box. Look for the header that reads, “When visiting this website.” If you want Reader mode to always work on this site, check the box for “Use Reader when available.”

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Vansina-Cobbaert, M. (1996). Pour le meilleur et pour le pire: le lien entre l'individu et le groupe. Rev. Belg Psychanal., 29:33-46.
    

(1996). Revue Belge de Psychanalyse, 29:33-46

RAPPORTS

Pour le meilleur et pour le pire: le lien entre l'individu et le groupe

Marie-Jeanne Vansina-Cobbaert

Introduction

Je parlerai d'abord des fantasmes que nous avons concernant les groupes et des fonctions que remplissent ces fantasmes. Puis je parlerai de certaines caractéristiques des groupes, qui peuvent influencer de façon importante notre fonctionnement mental.

Mais je commencerai par deux anecdotes qui appartiennent à ma vie de famille, pour illustrer un point de vue auquel j'adhère, mais que je ne pourrais pas prouver.

Imaginez-vous la fin d'un repas de famille. Nous sommes huit et la tête de la table est tenue par ma petite-fille. Elle a environ dix-onze mois, et c'est une des premières fois qu'elle est là avec tout ce groupe. Sa maman est en train de raconter une histoire. Elle la raconte non seulement avec des mots, mais en employant tout son corps. C'est une histoire bien amusante, qui fait rire tout le monde. Ma petite-fille regarde attentivement de l'un à l'autre, et elle sourit avec une certaine hésitation, comme si elle se demandait ce qui se passe. Mais quand sa maman s'arrête de parler, tout d'un coup, elle fait une série de gestes qui, apparemment tiennent ensemble. L'effort que cela lui demande s'exprime sur son visage tordu. La plupart des gestes sont difficiles à reconnaître parce qu'elle les exécute encore très maladroitement. Le tout est tellement imprévu et tellement drôle, que nous rions tous et quand elle s'arrête, elle a l'air très fière et bien contente d'elle-même.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2020, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.