Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To see papers related to the one you are viewing…

PEP-Web Tip of the Day

When there are articles or videos related to the one you are viewing, you will see a related papers icon next to the title, like this: RelatedPapers32Final3For example:

2015-11-06_09h28_31

Click on it and you will see a bibliographic list of papers that are related (including the current one). Related papers may be papers which are commentaries, responses to commentaries, erratum, and videos discussing the paper. Since they are not part of the original source material, they are added by PEP editorial staff, and may not be marked as such in every possible case.

 

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Van Lysebeth-Ledent, M. (1999). Les positions masculine et féminine du contre-transfert. Rev. Belg Psychanal., 34:57-74.
   

(1999). Revue Belge de Psychanalyse, 34:57-74

Les positions masculine et féminine du contre-transfert

Michèle Van Lysebeth-Ledent

LA NOTION D'ATTITUDE ANALYTIQUE

Comme la plupart des évidences avec lesquelles nous travaillons, la notion d'attitude analytique reste difficile à cerner.

Freud (1912) l'articule à l'idée de neutralité. Celle-ci ne m'a jamais parue satisfaisante. Elle passe par trop sous silence les tourments contre-transférentiels de l'analyste et la nécessaire élaboration psychique qu'il doit pouvoir en faire.

De plus, elle est purement négative. Et ce, même si l'adjonction du qualificatif bienveillant—bien imprécis—tente de lui conférer une valeur positive.

Elle risque, par ailleurs, d'encourager la passivité, le laisser faire et la non intervention systématique de l'analyste. Poussée à l'extrême une telle attitude s'avère souvent préjudiciable à la cure. Elle crée un terrain favorable aux régressions malignes et ne favorise nullement la contention des tendances destructrices du patient.

Comment définir l'attitude analytique? Quels en sont les paramètres?

Cette attitude me semble se définir, avant tout, comme celle qui favorise au mieux l'évolution psychique. Tentons d'approcher cette notion. Meltzer (1971) souligne -à juste titre- la nécessité pour l'analyste de recevoir en lui l'identification projective du patient avec la souffrance qui lui est inhérente.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2019, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.