Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To download the bibliographic list of all PEP-Web content…

PEP-Web Tip of the Day

Did you know that you can download a bibliography of all content available on PEP Web to import to Endnote, Refer, or other bibliography manager? Just click on the link found at the bottom of the webpage. You can import into any UTF-8 (Unicode) compatible software which can import data in “Refer” format. You can get a free trial of one such program, Endnote, by clicking here.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Frisch-Desmarez, C. Frisch, S. (2005). Interview de Marcelo N. VIÑAR: « Si on est toujours ébloui par le soleil et si on ne connaît pas les ombres, on ne pourra jamais jouir de la lumière ». Rev. Belg Psychanal., 47:67-90.

(2005). Revue Belge de Psychanalyse, 47:67-90

CARREFOURS PSYCHANALYTIQUES

Interview de Marcelo N. VIÑAR: « Si on est toujours ébloui par le soleil et si on ne connaît pas les ombres, on ne pourra jamais jouir de la lumière »

Christine Frisch-Desmarez et Serge Frisch

SF/CFD : Nous vous remercions d'avoir accepté de nous rencontrer pour cette interview. Votre expérience professionnelle et personnelle est riche de multiples facettes : vous avez été président de la FEPAL (Fédération Psychanalytique d'Amérique Latine), ce qui vous permet de bien connaître la situation en Amérique Latine et vous êtes actuellement membre du « board » de l'Association Internationale de Psychanalyse (IPA). Mais vous connaissez bien l'Europe aussi puisque, pour fuir les persécutions politiques dans votre pays, l'Uruguay, vous vous êtes exilé en France où vous avez vécu et travaillé de 1976 è 1989. Pourriez-vous, è la vue de votre expérience multiple, nous décrire votre perception de la psychanalyse actuellement?

Marcelo Vinar : C'est une bonne question ! Je n'aime pas la façon dont on parle de la crise de la psychanalyse parce que cette question s'est posée è cause de la diminution du nombre des patients pour la cure classique et de la diminution des demandes pour la formation des candidats psychanalystes. Désigner la maladie (de la psychanalyse) par les symptômes, ce n'est pas une bonne approche, on ne peut pas psychanalyser la maladie comme cela. C'est vrai que dans certaines régions ou certains pays, et ceci souvent pour des raisons tout è fait différentes, il y a moins de demandes qu'auparavant. En effet, la vie est un peu plus difficile pour certains psychanalystes è certains endroits surtout pour les jeunes qui commencent leur carrière mais c'est pareil pour la plupart des professions libérales.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2019, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.