Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To refine your search with the author’s first initial…

PEP-Web Tip of the Day

If you get a large number of results after searching for an article by a specific author, you can refine your search by adding the author’s first initial. For example, try writing “Freud, S.” in the Author box of the Search Tool.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Bécache, S. (1977). LE NOIR ET LE ROUGE ESSAI SUR LA DÉPRESSION FÉMININE. Rev. fr. psychanal., 41(1-2):233-248.

(1977). Revue française de psychanalyse, 41(1-2):233-248

LE NOIR ET LE ROUGE ESSAI SUR LA DÉPRESSION FÉMININE

Simone Bécache

Noir et rouge, dépression féminine, l'accolade de ces quatre termes peut paraître étonnante ou inutile. Mort et sang, tentatives plus ou moins bien réussies de maîtrise des conflits, des déceptions, des pertes, des frustrations, expériences affectives conduisant à une maladie du deuil, pourquoi les rapprocher de la féminité alors que « la dépression est une expérience subjective universelle qui fait partie du développement humain ? ».

Le rapprochement vient du fait qu'il m'a semblé que la dépression féminine était une entité, c'est-à-dire, au sens philosophique du terme, que la dépression était l'essence du genre féminin. Le peintre Albert Dürer ne s'y est pas trompé, lui qui a représenté la mélancolie par une femme.

Historiquement, la dépression est un concept d'acception très ancienne ; depuis la plus haute antiquité on s'y intéressait : Hippocrate ne parlait-il pas d'humeurs noires ?

Le concept de féminité et celui d'hystérie qui lui est corollaire sont au moins sinon plus anciens. Hippocrate s'était aussi intéressé aux maladies des femmes. Mais si la dépression, et les hommes de tempérament mélancolique ont été souvent vus comme des gens intelligents et même perçus comme pouvant être de géniaux créateurs, le Tota mulier in utero n'a jamais rien laissé augurer de bon sinon le fantasme d'une virago ; il suffit de se pencher sur les aphorismes exprimés de façon péremptoire par nombre de penseurs, y compris par Freud, pour s'en persuader.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2021, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.