Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To use Pocket to save bookmarks to PEP-Web articles…

PEP-Web Tip of the Day

Pocket (formerly “Read-it-later”) is an excellent third-party plugin to browsers for saving bookmarks to PEP-Web pages, and categorizing them with tags.

To save a bookmark to a PEP-Web Article:

  • Use the plugin to “Save to Pocket”
  • The article referential information is stored in Pocket, but not the content. Basically, it is a Bookmark only system.
  • You can add tags to categorize the bookmark to the article or book section.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Bergeret, J. (1977). ESSAI PSYCHANALYTIQUE SUR L'ACTIVITÉ ORGASTIQUE. Rev. fr. psychanal., 41(4):587-609.

(1977). Revue française de psychanalyse, 41(4):587-609

ESSAI PSYCHANALYTIQUE SUR L'ACTIVITÉ ORGASTIQUE

Jean Bergeret

On a coutume de reprocher aux psychanalystes de ne pas beaucoup parler de l'orgasme. On a fait le même reproche à Freud. Le terme n'apparaît en tout et pour tout qu'une douzaine de fois dans son œuvre (et toujours comme allusion ou dans une énumération), pratiquement jamais dans sa correspondance. Les deux traducteurs français successifs de La science des rêves ont, chose curieuse, fait disparaître à deux reprises le mot dans leur texte, de même que le premier éditeur des Etudes sur l'hystérie avait transcrit par organe le terme d'orgasme employé à deux reprises par Breuer. Notons enfin que dans l'un de ses tout derniers textes de 1938 Freud accompagne son allusion à l'orgasme d'un commentaire en français.

Les résistances à une clarté faite sur les tenants affectifs de l'orgasme, sont de toute évidence assez grandes. Je soutiendrai ici l'hypothèse que de telles défenses sont en grande partie économiquement justifiées, non seulement pour le bon ordre apparent des choses, mais surtout pour une bonne efficience orgastique.

.. Pour vivre heureux, vivons cachés. Il est certain en effet que ce sujet excite le voyeurisme des lecteurs ou des auditeurs et angoisse les exhibitionnistes ; aussi dès qu'on parle d'orgasme et qu'on cherche ainsi à ramener vers le conscient les composantes orgastiques, nous reconstituons automatiquement tout un réseau de défenses secondaires destinées à remplacer l'habituel refoulement, l'habituelle forclusion ou les habituelles inhibitions intellectuelles. On aborde donc l'étude de l'orgasme en recourant le plus souvent à l'ironie ou à la facétie, à la poésie ou au lyrisme, à la métaphore vétérinaire ou physiologique, au pathologisme exclusif, voire à une érotisation défensive de surface sous le couvert d'une prétendue expérimentation humaine ou d'une soi-disant enquête sociologique. Qu'on ne soit donc pas surpris de me voir utiliser ici la plupart des procédés que j'ai préalablement conjurés en les dénonçant chez les autres.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2021, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.