Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To see papers related to the one you are viewing…

PEP-Web Tip of the Day

When there are articles or videos related to the one you are viewing, you will see a related papers icon next to the title, like this: RelatedPapers32Final3For example:

2015-11-06_09h28_31

Click on it and you will see a bibliographic list of papers that are related (including the current one). Related papers may be papers which are commentaries, responses to commentaries, erratum, and videos discussing the paper. Since they are not part of the original source material, they are added by PEP editorial staff, and may not be marked as such in every possible case.

 

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Bégoin-Guignard, F. (1977). A PROPOS DES FEMMES DE « DON GIOVANNI » Quelques aspects de l'auto-érotisme féminin. Rev. fr. psychanal., 41(5-6):967-972.

(1977). Revue française de psychanalyse, 41(5-6):967-972

A PROPOS DES FEMMES DE « DON GIOVANNI » Quelques aspects de l'auto-érotisme féminin

Florence Bégoin-Guignard

« Le corps de la femme devient le double auto-érotique de Don Juan. Elle n'est qu'une partie de son corps, et réciproquement… Rien de la femme n'échappe à Don Juan, et certainement il fait « jouir » les femmes à leur plus haut niveau d'auto-érotisme phallique. »

J. Gillibert, L'auto-érotisme, p. 43.

Pour mon plus grand plaisir, j'ai tenté de suivre l'une des innombrables voies que Jean Gillibert ouvre devant nous dans son travail si riche en intuitions nuancées et en élaborations multiples à propos du domaine apparemment monolithique qu'est l'auto-érotisme.

L'auto-érotisme de Don Juan exige un objet pour s'accomplir : c'est la femme. J'ai donc tenté de comprendre ce qui rendait à Don Juan cet objet si facilement accessible. Je l'ai fait à travers les fantasmes que m'ont suggérés les trois rôles féminins créés par Mozart — et Da Ponte — dans Don Giovanni.

Quelles sont donc les structurations narcissiques et pulsionnelles féminines sur lesquelles Don Juan a cet impact immédiat et total qui le caractérise? Car enfin, même si Leporello — cette « partie basse » de Don Juan, comme l'apelle Pierre-Jean Jouve, et qui pourrait bien être le Moi de Don Juan, Moi faible et réduit à l'esclavage par ses pulsions perverses —, même si Leporello exagère dans l'air des mille tre, il m'apparaît indispensable à la cohérence du mythe de Don Juan d'admettre qu'il a un succès réel auprès des femmes, et qu'il les comble d'une certaine manière.

« Don Juan vit dans l'instant », disent Brigitte et Jean Massin ; « Don Juan est un adolescent », confirme Evelyne Kestemberg.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2021, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.