Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To search for text within the article you are viewing…

PEP-Web Tip of the Day

You can use the search tool of your web browser to perform an additional search within the current article (the one you are viewing). Simply press Ctrl + F on a Windows computer, or Command + F if you are using an Apple computer.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Braunschweig, D. Fain, M. (1977). DES MÉCANISMES COMMUNS A L'AUTO-ÉROTISME ET A L'INTERPRÉTATION. Rev. fr. psychanal., 41(5-6):993-1002.

(1977). Revue française de psychanalyse, 41(5-6):993-1002

DES MÉCANISMES COMMUNS A L'AUTO-ÉROTISME ET A L'INTERPRÉTATION

Denise Braunschweig et Michel Fain

Jean Gillibert nous a donc donné cette année une somme de réflexions sur les connaissances psychanalytiques qui circulent depuis des années dans ces Congrès de Langues romanes. Nous avons retrouvé dans le cheminement de sa recherche, sinon une identité de vues avec nos propres élaborations, du moins une convergence qui est pour nous un précieux encouragement. Jean Gillibert le dit, il pense culture avant nature et cette importante prise de position modifie beaucoup la façon de situer le phénomène auto-érotisme en tant que modalité de la sexualité.

L'auteur écrit : « L'auto-érotisme est cette dimension double, sexuelle et destructrice qui doit assumer l'endurance du corps et de la pensée dans le travail psychique du deuil », citation que ne peut qu'approuver le psychosomaticien car cette formule contient la nécessité du conflit sans lequel le corps se détruit.

Nous aimerions dire un mot sur le style de Gillibert. Constamment sous-tendu par un souhait d'être complet, autrement dit par une méthode d'une part, accaparé par un souci de détourner ses lecteurs des mauvais bergers d'autre part, Jean Gillibert poursuit la recherche d'une connaissance qui s'avère située toujours au-delà, conservant ainsi pleinement un caractère d'inconnue. Elle garde la qualité de tiers manquant, ce qui va bien avec la modestie de l'auteur, et provoque chez le lecteur une mise en tension vers cette inconnue, mise en tension ayant certaines caractéristiques de l'identification hystérique. Or, l'origine de cette identification plonge dans l'auto-érotisme. Quant aux mauvais bergers dont le rapporteur veut nous protéger, ils ne sont pas sans évoquer ces adultes qui, en leur temps, furent accusés d'une attitude perverse responsable des troubles des patientes hystériques de Freud.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2021, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.