Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To quickly go to the Table of Volumes from any article…

PEP-Web Tip of the Day

To quickly go to the Table of Volumes from any article, click on the banner for the journal at the top of the article.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Malpique, C. (1994). La fonction contenante du regard. Rev. fr. psychanal., 58S(Supplement):1647-1654.

(1994). Revue française de psychanalyse, 58S(Supplement):1647-1654

La fonction contenante du regard

Céleste Malpique

Le modèle bionien de contenant/contenu appliqué à la relation analyste/analysant est riche, soit pour comprendre le processus analytique, soit pour justifier certaines adaptations techniques de la cure classique.

La fonction contenante de l'analyste ne doit être assimilée ni à la fonction protectrice de pare-excitation, au sens de Freud, ni au concept de « holding » de Winnicott, mais à la notion de « barrière de contact » de Bion. Celle-ci nous renvoie à la fonction transformatrice de l'analyste, c'est-à-dire à la fonction α qui élabore les expériences sensorielles et émotionnelles cahotiques et dispersées pour les rendre tolérables en leur donnant signification.

La fonction contenante de l'analyste, au-delà des limites concrètes du cadre, permet à travers l'interprétation de tolérer les fantaisies inconscientes et de soulager l'angoisse. Ces transformations s'accomplissent dans la relation intersubjective (contenant/contenu) au cours d'un processus dynamique qui va de l'identification projective à l'identification introjective et de la position schizoparanoïde à la position dépressive (Ps → D). Dans les cas favorables, ce processus dynamique conduira à la cohésion du Self et à la séparation.

Cette élaboration, il est vrai, se fait surtout au prix de l'interprétation, par le mot significatif dans la relation transférentielle. C'est le processus élaboratif le plus différencié. Toutefois nous savons que la fonction contenante de l'analyste se complète et se prolonge dans le cadre et que l'analyste est une part intégrante du cadre.

L'organisation du cadre est en soi un agent de la structuration de l'espace psychique; il offre un espace limité, il est un étayage; il offre un temps séquentiel, il est un espace potentiel de créativité. Si le cadre est l'espace où se projette le monde intérieur de l'analysant, il est aussi l'espace relationnel dont l'imaginaire, le corps et le regard de l'analyste deviennent agents de transformations.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2021, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.