Customer Service | Help | FAQ | PEP-Easy | Report a Data Error | About
:
Login
Tip: To sort articles by year…

PEP-Web Tip of the Day

After you perform a search, you can sort the articles by Year. This will rearrange the results of your search chronologically, displaying the earliest published articles first. This feature is useful to trace the development of a specific psychoanalytic concept through time.

For the complete list of tips, see PEP-Web Tips on the PEP-Web support page.

Gagnebin, M. (1997). Défense et illustration de la notion de « greffe métaphorisante ». Rev. fr. psychanal., 61(4):1301-1310.
    

(1997). Revue française de psychanalyse, 61(4):1301-1310

Défense et illustration de la notion de « greffe métaphorisante »

Murielle Gagnebin

A la thèse de « gain narcissique » occasionné par les traumas à venir dans l'après-analyse et développée par C. et S. Botella, M. Gagnebin, translatant le champ de l'analyse au champ de la critique d'art (l'homo post analyticus pourrait être ainsi considéré comme « l'artiste » de sa propre vie), propose, à son tour, une notion, celle de « greffe métaphorisante ». Elle donne trois exemples de ce phénomène qui mettent en évidence un travail de recréation douloureux et décisif. Déclenchée par le discours du critique, cette construction, sorte de « bouture signifiante », pourrait donc disposer parfois de pouvoirs comparables à ceux de l'interprétation psychanalytique, pouvoirs qui portent non sur l'artiste mais sur son œuvre en évolution.

[This is a summary or excerpt from the full text of the book or article. The full text of the document is available to subscribers.]

Copyright © 2020, Psychoanalytic Electronic Publishing, ISSN 2472-6982 Customer Service | Help | FAQ | Download PEP Bibliography | Report a Data Error | About

WARNING! This text is printed for personal use. It is copyright to the journal in which it originally appeared. It is illegal to redistribute it in any form.